Youngtimer – Peugeot 604 (1975-85)

Présentée au Salon de Genève de 1975, la nouvelle grande berline de Peugeot se préparait à concurrencer les BMW et autres Mercedes. Si Peugeot avait choisi de rester dans le plus grand classicisme, cela n’excluait pas une mécanique moderne procurant des qualités routières séduisantes. Son moteur était en effet le six cylindres PRV (qui équipait aussi la Renault 30), avec en option la boîte automatique General Motors fabriquée à Strasbourg.

Un véhicule élégant, sûr et confortable :

Comme il convient à un tel véhicule, du coffre à la calandre à quatre phares, la ligne est on ne peut plus classique. Bien dessinée (par Pininfarina en collaboration avec Paul Bracq), bien équilibrée, elle s’orne de baguettes chromées qui symbolisent les voitures raffinées. La tenue de route est exemplaire, virages et courbes se prennent avec la plus grande facilité. La direction assistée est très réussie, car elle permet non seulement une grande précision sans efforts, mais également de placer la voiture avec exactitude sur la trajectoire choisie en conduite urbaine ou sur la route. Mais là où la 604 se révèle parfaite, c’est au niveau du freinage, puissant, équilibré et très endurant en usage intensif avec ses 4 freins à disque, ventilés à l’avant. La voiture est aussi très confortable grâce à une suspension à grand débattement, (quatre roues indépendantes, une suspension avant système MacPherson et arrière à bras tirés, ressorts hélicoïdaux et amortisseurs télescopiques) permettant aux inégalités du revêtement routier d’être absorbées d’une façon surprenante. À l’intérieur, les cotes d’habitabilité sont généreuses, même à l’arrière et l’accessibilité est excellente. Enfin, l’habitacle est bien insonorisé. Ses rares défauts : le moteur manque de souplesse, son poids est élevé ainsi que sa consommation surtout sur les premiers modèles à carburateurs. Les options : la sellerie cuir, l’air conditionné, le toit ouvrant et la boîte automatique.

Les différents modèles : 

1976 : Arrivée des 604 SL V6 et 604 SL V6 Automatique.
1978 : La 604 TI V6  à boîte 5 vitesses est dotée d’un circuit d’injection et d’un allumage Bosh K-Jetronic.
1979 : Lancement de la 604 D Turbo, première voiture à moteur diesel équipé d’un turbo vendue en Europe . La cylindrée est de 2304 cm3 pour 80 ch.
1980 : 604 TI “Grand Confort”.
1981 : Versions STI et SRD Turbo. La D Turbo devient GRD Turbo.
1982 : Arrêt de la 604 SL.
1983 : Les versions TI et GRD Turbo sont supprimées du catalogue.

La 604 est fabriquée jusqu’en 1985. Le stock considérable permettra à Peugeot de la laisser au catalogue 1986. Elle sera remplacée en 1989 par la 605.

Caractéristiques Techniques : Voir brochure ci-dessous.

Prix du modèle neuf en 1979 : 56.400 F soit 29.700 € avec 256% d’inflation.

Prix d’occasion : à partir de 1500 €.

Série TV – Mannix (1967-75)

Mannix est une série télévisée policière américaine composée de huit saisons de 24 à 25 épisodes durant 50 minutes chacuns, créée par Bruce Geller, Richard Levinson et William Link et diffusée entre 1967 et 1975 sur le réseau CBS. En France, la série a été diffusée à partir de janvier 1969 sur la Première chaîne de l’ORTF et rediffusée récemment sur Canal Jimmy et sur Vivolta.

Le thème :

Joe Mannix (Mike Connors) est dans un premier temps un détective, employé par Intertect, une firme de détectives privés dirigée par Lew Wickersham et basée sur Wilshire Boulevard à Los Angeles. Elle utilise l’informatique et la hi-tech pour faciliter ses enquêtes. Joe Mannix quitte cet organisme après la première saison pour démarrer sa propre affaire où il compte moins sur les gadgets sophistiqués et les bases de données d’Intertect que sur ses propres déductions et sur son crochet droit. Ce vétéran de la guerre de Corée est remarquablement doué et enchaîne des combats de poing, des courses poursuites automobiles à grande vitesse et parfois même se fait blesser dans la foulée (une bonne quinzaine de fois sur les huit saisons).

Malgré sa belle apparence chic et décontractée – possédant même un téléphone dans sa voiture ce qui était très rare au début des années 70 ! – et une énorme variété de vestes et blazers appuyant sa séduction auprès des femmes, il semble vouloir rester célibataire. La seule femme qui est présente constamment dans sa vie est sa fidèle secrétaire (souvent kidnappée), Peggy Fair (Gail Fisher). C’est la veuve afro-américaine d’un policier tué pendant son service, et elle a un fils qui s’appelle Toby. En 1970, ce rôle valut à Gail Fisher un Emmy Award de meilleure comédienne de second plan.

En fait, la relation entre l’employée et l’employeur – souvent réconfortante et occasionnellement en désaccord – est toujours respectueuse et professionnelle et même parfois affectueuse. Dans la série TV, Peggy faisait partie intégrante de l’agence, plus qu’une simple secrétaire, contrôlant les antécédents des personnes impliqués, démêlant les enquêtes avec Joe Mannix et le sauvant fréquemment  de la prison ou de l’hôpital local. Cela ne lui faisait d’ailleurs pas peur d’être menacée ou kidnappée une ou deux fois par saison.

Mannix s’est arrêté au milieu des années soixante-dix pour laisser la place à de nouvelles séries policières, parmi lesquelles Cannon est sûrement la plus célèbre. Soudain, Joe Mannix passait un peu pour un dinosaure. Tout ce qu’il faisait était de résoudre des enquêtes, et souvent avec ses poings. Pour beaucoup, Joe Mannix semblait soudain démodé, même pittoresque. Mais ces huit saisons glorieuses, auront marqué beaucoup d’entre nous.

Mike Connors est mort le 26 janvier 2017 à Tarzana (Los Angeles), à l’âge de 91 ans.

Voir sur YouTube : Mannix générique

Rétroactu 1975 – Émission TV : Samedi est à vous (1975-76)

Quelques évènements de l’année 1975 :

1 janvier : L´ORTF est démantelée en sept sociétés dont TF1, Antenne 2 et FR3.
9 janvier : Décès de Pierre Fresnay (acteur français).
3 février : Début de la guerre civile angolaise.
9 février : Mort de Pierre Dac (humoriste français).
11 février : Margaret Thatcher conduit le parti conservateur au Royaume-Uni.
17 février : La loi sur l’IVG (interruption volontaire de grossesse), défendue par Simone Veil, est promulguée en France. L’avortement devient légal.
1er avril : Création du mensuel fluide glacial par Marcel Gotlib.
4 avril : Création de l’entreprise Microsoft.
12 avril : Décès de Joséphine Baker (chanteuse française d’origine américaine).
13 avril : Début de la guerre du Liban.
17 avril : Prise de Phnom Penh par les Khmers rouges.
12 avril : Décès de Joséphine Baker (chanteuse française d’origine américaine). L’Aéroport de Lyon-Satolas (aujourd’hui appelé Saint-Exupéry) est inauguré par Valéry Giscard d’Estaing, Président de la République Française.
24 avril : La dernière DS sort des chaînes de fabrication de Citroën.
25 avril : Mort de Mike Brant (chanteur israélien)
30 avril : Chute de Saigon.
30 mai : Mort de Michel Simon (acteur français d’origine suisse)
5 juin : Après huit ans de fermeture suite à la guerre des six jours, le canal de Suez est réouvert.
Juin : Mouvements de révolte en Inde.
11 juillet : La loi autorise en France le divorce par consentement mutuel. Avant cette loi, les époux devaient inventer de fausses preuves d’insulte ou d’adultère.
15-24 juillet : Mission Apollo-Soyouz.
9 août : Décès de Dmitri Chostakovitch (compositeur soviétique)
9 octobre : Le prix Nobel de la paix est attribué au Soviétique Andreï Sakharov, qui ne peut pas aller chercher son prix.
15 novembre : À Rambouillet (France), le président Valéry Giscard d’Estaing réunit les chefs d’État des cinq pays les plus industrialisés (États-Unis, Japon, RFA, France et Royaume-Uni), réunion informelle qui se tiendra désormais annuellement avec le Canada et l’Italie, formant le G7.
17 octobre : Espagne : une attaque cardiaque terrasse le Caudillo. Son entourage, devant l’incertitude de sa succession, tente de le prolonger médicalement.
20 novembre : Mort de Franco, chef de l’État espagnol après une longue maladie et fin de la dictature franquiste commencée le 1er avril 1939.
22 novembre : Juan Carlos de Borbon y Borbon proclamé roi d’Espagne sous le nom de Juan Carlos, prête serment devant les Cortes.
25 novembre : Portugal : échec du putsch militaire gauchiste d’Otelo de Carvalho ; António Ramalho Eanes devient alors chef d’état-major de l’armée, qui est épurée de ses éléments extrémistes.

Émission TV – Samedi est à vous (1975-76) :

Samedi est à vous était une émission TV proposée par Guy Lux et présentée par Bernard Goley. C’était la première émission interactive de la télévision française, permettant à chacun de voter pour sa série préférée au standard de SVP 11 11. Elle s’appelait au départ “La Une est à vous” de septembre 1973 à janvier 1975 puis fut baptisée “Samedi est à vous” à l’éclatement de l’ORTF en janvier 1975 (l’émission fut programmée jusqu’au mois d’octobre 1976). Mannix faisait partie des nombreuses séries proposées (avec Mission Impossible, l’Homme Invisible, Arsène Lupin, Vidocq, Les Mystères de l’Ouest, Au Nom de la Loi, Cannon, Sam Cade, Les Envahisseurs, Amicalement Vôtre, Chapeau Melon et Bottes de Cuir, Cosmos 1999,…).

(Photo de présentation : Samedi est à vous” , 1975).

Voir sur YouTube : “SAMEDI EST A VOUS / BERNARD GOLAY” par Tony BLAKE ; “Les coulisses de TF1 rue Cognacq-Jay en 1975 | Archive INA” par Ina Culte