Série TV – Les Enquêtes du Commissaire Maigret (1967-90)

Georges Simenon apprécia l’interprétation de son célèbre Maigret par l’acteur Jean Richard. Comme il le déclara au micro du présentateur d’une émission d’actualité de 1967, lors de la sortie du premier épisode : “Ce qui m’importe le plus dans les acteurs qui jouent Maigret, c’est leur poids. Je ne parle pas de leur volume, on peut avoir beaucoup de poids et être tout maigre, je parle de leur présence, il faut un acteur avec beaucoup de densité car lorsque Maigret dit à un de ses prévenus de s’assoir, il faut que ce dernier soit pris de trac en entendant ça, même s’il le dit très gentiment. Je pense que Jean Richard a l’épaisseur et la subtilité du personnage”.

“Les Enquêtes du commissaire Maigret” est une série télévisée française en 88 épisodes, dont 18 en noir et blanc, d’une durée de 90 minutes en moyenne, créée par Claude Barma et Jacques Rémy d’après l’œuvre de Georges Simenon. C’est la première adaptation française pour la télévision. Elle a été diffusée entre 1967 et 1990 sur la première chaîne puis sur Antenne 2.

Cette série met en scène les enquêtes du célèbre commissaire fumeur de pipe. Les épisodes sont filmés dans des décors contemporains de la période de tournage contrairement aux Maigret interprétés par Bruno Cremer, filmés, eux, en décor «années 50». Cela permet de voir les changements de la société française entre la fin des années 60 et le début des années 90, en même temps que blanchissent les cheveux de Jean Richard.

En février 1967, juste avant le tournage du premier épisode, une rencontre entre Jean Richard et Georges Simenon fut organisée dans le domicile suisse de ce dernier, à Epalinges. En voyant Jean Richard, Georges Simenon s’écria : « Bravo ! vous tenez votre pipe comme quelqu’un qui a l’habitude. Ce n’est pas comme Gabin, on voyait à quinze mètres que ce n’était pas un vrai fumeur de pipe ! La vôtre est pourtant mal équilibrée, elle ne vous va pas très bien. Tenez, je vous offre ces deux-là. Ce seront les pipes de Maigret. Vous savez qu’il doit toujours en avoir deux sur lui. » Et il ajouta « J’espère qu’on va vous trouver une petite Mme Maigret bien dodue. Attention ! Il est tendre avec sa femme, Maigret. Mais il ne l’embrasse pas, il lui donne simplement une petite tape sur les fesses.»

Voir sur YouTube : Jean Richard “La petite claque sur les fesses de Maigret” par Archive INA et Jean Richard “Comment je suis devenu Maigret” par Archive INA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!